dimanche 2 mars 2014

Pensez au service civique...

Il peut intéresser tout jeune en situation de décrochage scolaire, en fin d'étude, en année de césure ou même pendant ses études.
Le service civique est un engagement volontaire au service de l'intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans aucune condition de diplôme.
Il faut soit posséder la nationalité française ou celle d’un Etat membre de l’Union européenne ou de l’espace économique européen, soit justifier d’un séjour régulier en France depuis plus d’un an.
Il s’agit d’un engagement volontaire d’une durée de 6 à 12 mois, pour l’accomplissement d’une mission d’intérêt général dans l'un des neuf domaines d’intervention reconnus prioritaires pour la nation : solidarité, santé, éducation pour tous, culture et loisirs, sport, environnement, mémoire et citoyenneté, développement international et action humanitaire, intervention d’urgence.

Il peut être effectué auprès d’associations, de collectivités territoriales (mairies, départements ou régions) ou d’établissements publics (musées, collèges, lycées…), pour une mission d'au moins 24 heures par semaine.
Le jeune volontaire sera indemnisé autour de 570 euros net par mois.

Il constitue surtout une opportunité de développer ou d’acquérir de nouvelles compétences : chaque jeune volontaire en Service Civique bénéficie d'un tutorat individualisé et d’un accompagnement à la définition de son projet d’avenir.
Le temps d'engagement comprend un temps de mission et un temps de formation Civique et Citoyenne, qui s’appuie sur deux approches complé­mentaires :

éveil citoyen sur l’ensemble de la durée de la mission : invitation aux réunions statutaires associatives (CA, AG…), aux conseils de quar­tiers, liens avec les missions réali­sées par le volontaire… 
 
organisation de journées de forma­tion civique et citoyenne : forma­tion aux premiers secours (PSC1), rencontres d’acteurs citoyens (élus, magistrats…), débats autour de grands thèmes à aborder (les va­leurs de notre République, l’orga­nisation de la Cité, l’international...).

Dans le cas spécifique des jeunes ayant décroché du système scolaire, le ministère de l’Education nationale a construit un partenariat avec le ministère des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative et l’Agence du Service Civique afin de leur proposer des solutions spécifiques permettant d’allier projet de formation et mission d’intérêt général.
Ce partenariat permet à la fois un engagement de Service Civique et un suivi personnalisé du jeune ayant quitté le système éducatif sans qualification.
Il existe deux options : service civique à temps plein, ou en alternance.


Le service civique peut également s'effectuer à l'étranger. Le jeune volontaire bénéficiera alors d'un accompagnement adapté, afin de faciliter son insertion dans un nouvel environnement social et culturel.

N'hésitez pas à vous renseigner auprès de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS).
Pour plus d'informations, je vous recommande de consulter le site spécialisé :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire