vendredi 15 avril 2016

Créer son entreprise



Aujourd'hui les jeunes (et les moins jeunes) recherchent davantage de souplesse et de sens dans leur travail. La création d'entreprise peut être une réponse à ces préoccupations. Vous aurez peut-être envie de tenter l'aventure, pendant ou après vos études. 
Et c'est une aventure qui peut vous permettre de vivre vos rêves !
Mais attention, il faut avoir conscience que monter et pérenniser votre entreprise sera un vrai combat.
De toute façon me direz-vous, il vaut mieux être auto-entrepreneur plutôt que chômeur...

Pour ma part, j'ai été étudiante, stagiaire, intérimaire, fonctionnaire, salariée du privé, chômeuse, créatrice d'entreprise. Quel statut je préfère ? Il me semble que chacun a ses avantages et ses inconvénients. Etre son propre patron peut être associé à plus de liberté et plus de passion, mais la précarité va souvent de paire... En fait, le statut dépendra avant tout du métier que vous choisirez.

Avant de vous lancer, il vous faudra impérativement réaliser une étude de marché. Vous vous intéresserez tout d'abord aux besoins et aux attentes de vos futurs clients. Que ceux-ci soient des entreprises ou des particuliers, vous devrez savoir qui ils sont, où ils se trouvent, quelles sont leurs habitudes de vie et de consommation, leurs budgets, etc... Vous déterminerez votre stratégie commerciale en fonction de tous ces paramètres (mieux vous les connaîtrez, mieux vous pourrez adapter votre offre à leurs attentes). Ensuite, intéressez-vous de près à vos concurrents : qui et où sont-ils, en quoi le produit ou le service qu'ils proposent est-il proche ou différent du vôtre ? Quels sont leurs moyens et leurs stratégies, quels prix pratiquent-ils et comment vous sera-t-il possible de vous intégrer dans cet environnement ? (la concurrence ne doit pas vous effrayer car si elle existe, c'est qu'il y a un marché dans le domaine concerné... mais il vous faudra voir de quelle manière vous pourrez vous faire votre place dans cet univers)
Une fois que vous aurez passé suffisamment de temps sur votre étude de marché et que votre projet sera bien défini, vous devrez choisir la forme juridique de votre entreprise. Celle-ci dépendra avant tout de votre activité et du nombre de personnes impliquées. Vous créerez soit une entreprise individuelle, soit une SARL ou, si vous voyez très grand, une SA... Selon la nature de votre activité, vous vous installerez soit comme profession libérale, soit en franchise, ou bien encore comme commerçant ou artisan... Quelque soit votre cas, renseignez-vous bien, car les choses bougent dans ce domaine et il vaut mieux avoir des informations bien à jour ! Et attention, pour exercer dans certains secteurs il vous faudra avoir un diplôme spécifique (dans le tourisme, par exemple).
Pour obtenir des informations précises, vous pouvez vous adresser à Pôle Emploi, à l'Agence Pour la Création d'Entreprise, à la CCI, ou à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat. Il existe également tout un tas d'organismes ou d'associations qui peuvent vous aider puis vous accompagner, comme par exemple l'AETE, l'ORIFF, des réseaux de cadres retraités, des clubs de jeunes dirigeants, des réseaux étudiants, des clubs de créatrices.
Pensez à visiter les salons. Pensez aux formations proposées, par exemple par la CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie) ou la Maison des Professions Libérales. Pensez à demander à bénéficier d'aides diverses, en particulier de l'ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d'Entreprises). Pensez également aux concours régionaux ou nationaux destinés aux créateurs ou aux repreneurs d'entreprises.
Dans la majorité des cas, vous choisirez dans un premier temps le régime fiscal de la micro-entreprise, ce qui vous permettra de ne pas être soumis à la TVA. La déclaration est très simple et se fait en remplissant simplement un formulaire au CFE (Centre de Formalités de Entreprises). Par contre, le gros point faible est la protection sociale (vous devrez vous inscrire au Régime Social des Indépendants et réglerez vos cotisations sociales en fonction de votre chiffre d'affaires).
Bon à savoir : si vous avez un emploi salarié, il vous est possible de créer votre micro-entreprise afin de pouvoir « tester » votre activité.
Tout au long de votre aventure, il est important d'impliquer votre entourage et votre réseau : au tout début, il vous aidera à développer et mettre en place vos idées, par la suite il pourra vous donner un coup de main dans différents domaines : marketing, comptabilité, communication... eh oui, l'aventure de la création d'entreprise se vit à plusieurs, même et peut-être surtout si vous travaillez en individuel !
En tout cas ne foncez surtout pas tête baissée, renseignez-vous bien, et lancez-vous seulement lorsque vous êtes vraiment prêt-e. Cette belle aventure vaut le coup si elle est bien préparée ! Et si vous cherchez des idées, je vous conseille de lire cet article relatant le parcours de 10 créateurs innovants :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire