samedi 10 juin 2017

Après un Bac L...



APRES UN BAC L...

Même si leur entourage et leurs enseignants ne les y encouragent pas toujours, un certain nombre de jeunes font le choix de préparer un bac L. Et souvent, ils se régalent ;)
Le taux de réussite au bac tourne autour de 92%.
Mais quels choix d'orientation ces lycéens ont-ils après le bac L ?
Ils sont nombreux à aller étudier à l'université : souvent en lettres, langues, sociologie ou psychologie, parfois en droit ou en économie, plus rarement en sciences.
Quelques élèves choisissent d'intégrer une Prépa, en lettres ou en sciences sociales, pour préparer les concours d'entrée à l'ENS, en école de commerce ou en IEP par exemple.
D'autres s'orientent vers un BTS ou un DUT, une école de commerce, une Ecole de Santé, une école d'art...
Les débouchés peuvent être nombreux et variés : édition, journalisme, communication, tourisme, enseignement, traduction, ressources humaines, commerce, marketing, métiers de la Fonction publique, ou encore de la banque ou de l'assurance …

A vous de trouver l'orientation qui correspond le mieux à votre profil.
Consacrez-y du temps, faîtes preuve de curiosité. Allez chercher des informations au CIO et sur internet et interrogez les personnes qui travaillent dans les domaines qui vous attirent.
Consultez sur ce même blog mes conseils concernant les choix d'orientation :


Certains blogs et sites internet sont des mines d'idées. Celui-ci vous propose d'aller passer une journée ou deux avec un professionnel pour « tester » un métier (ce n'est pas gratuit bien sûr...) :


Et pour faire le bon choix :
Ecoutez votre intuition. N'hésitez pas à viser haut mais ne vous découragez pas... Le chemin n'est pas toujours linéaire, vous prendrez parfois des bifurcations et tant que vous n'avez pas trouvé votre voie, continuez à chercher ;)

Petite remarque pour finir : à l'heure où l'on parle d'une réforme du bac en profondeur, ne laissons surtout pas dévaloriser la filière littéraire. Défendons-la, même s'il ne serait sans doute pas inutile de repenser son enseignement.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire