vendredi 3 novembre 2017

Parents, aidez vos enfants à prendre confiance

Pour aider vos enfants à réussir à l'école, veillez tout d'abord à ce qu'ils aient leur quota de sommeil, c'est absolument essentiel. Pour les ados qui ont des difficultés à se coucher tôt, laissez-les récupérer le week-end et pendant les vacances... Par ailleurs, aidez-les à s'organiser : tout bon travail repose sur une bonne organisation. Aidez-les à faire un planning hebdomadaire, où figureront des plages de travail au calme (ou en groupe parfois) et des plages de détente (sport, sorties avec les amis, …).
Veillez à ce qu'ils se tiennent éloignés des substances illicites (eh oui).
Incitez-les à pratiquer des activités extra-scolaires, ils pourront y puiser de la confiance en eux et rencontrer des personnes qui les valorisent.
Surtout, le mot d'ordre est :
Encouragez-les :) 
Une mauvaise note doit être l'occasion de reprendre le cours, de bien relire la copie et d'identifier les lacunes, pas pour se lamenter mais afin de pouvoir y remédier ! L'essentiel est que l'élève puisse comprendre pourquoi et comment il/elle a fait telle ou telle erreur, puis ce qu'il est possible de mettre en œuvre pour mieux réussir une prochaine fois. C'est en se trompant que l'enfant apprend et crée de nouvelles connexions neuronales. L'enfant qui sait qu'il est autorisé à faire des erreurs et à se tromper pour mieux avancer par la suite sera moins sujet au stress et à la pression, donc il osera prendra des risques et apprendra d'autant plus facilement ! Par contre s'il sait qu'on attend de lui une attitude parfaite, il va tenter de tout contrôler, tout prévoir, donc stresser par peur de mal faire les choses.
Même si la société valorise souvent la compétition, c'est l'émulation qui devrait être encouragée. Dans le cadre de la compétition, je me confronte à l'autre afin de tenter de le mettre hors-jeu, alors que l'émulation permet de s'améliorer en observant la façon de procéder des autres : j'apprends en observant l'autre et en essayant de m'améliorer pour avancer et me dépasser moi-même.
Intéressez-vous à ce qu'ils aiment et à ce qui les préoccupe, avant de focaliser sur les notes. Mettez l'accent sur les progrès réalisés et incitez-les à apprendre pour le plaisir et non pas pour la note !
Rencontrez leurs enseignants et le CPE, faîtes part de vos préoccupations aux délégués de parents d'élèves. En somme, ne restez pas isolés.
Et soyez vigilants : des difficultés scolaires peuvent être dues à des facteurs divers qui peuvent passer inaperçus : dyslexie, stress, précocité intellectuelle... parlez-en avec leurs enseignants ou consultez un spécialiste pour avoir un avis.
Bien sûr vous vous préoccupez de leur avenir mais évitez de leur mettre la pression, ce sera vraiment contre-productif ! Croyez en eux et dîtes-le leur, aidez-les à identifier leurs points forts et à en tirer parti, et à améliorer certaines compétences. Soyez présents, soyez à l'écoute même si vous ne pouvez pas leur apporter une aide concrète dans telle ou telle discipline, l'important est d'être là pour les soutenir quoi qu'il arrive.
Aidez-les à formuler leurs désirs, leurs objectifs, leurs déceptions, car cette habitude à communiquer leurs émotions et leurs ressentis leur facilitera l'acquisition de compétences d'expression orale et écrite, donc les aidera dans le domaine scolaire (et extra-scolaire).
Aidez-les à construire leur projet personnel et à identifier quels sont les objectifs à atteindre, les étapes à franchir, les connaissances à acquérir pour arriver à le réaliser. Ils seront alors plus enclins à étudier les matières concernées.
Enfin, pensez à fréquenter les salons de l'orientation et les journées portes ouvertes des établissements : certaines rencontres et discussions peuvent redonner sens et motivation ;)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire